Comment se préparer pour un combat de Muay Thaï ?

Comment se préparer pour un combat de Muay Thaï ?

On ne devient pas champion du jour au lendemain. Pour vous frayer un chemin vers ce titre, vous devez beaucoup vous entraîner, faire de nombreux combats et surtout vous améliorer. Vous vous en doutez sûrement, mais les préparations avant un combat sont différentes et plus intenses. Pour un nak muay, c’est-à-dire celui qui pratique le Muay Thaï, cette préparation reste d’autant plus importante. Vous êtes prêt ? Enfilez vos gants, votre protège-dents et échauffez-vous, nous allons vous préparer à l’assaut comme les champions le font !

Le moral, ça s’entretient aussi !

Restez motivé ! Voilà le premier pas à franchir avant un combat. Cet état esprit détermine l’intensité de vos uppercuts et de vos coups de pied. Souvent sur le ring, lorsque les gants commencent à devenir lourds, le moral entre en jeu. Celui qui a le plus envie de gagner ne se ménagera pas pour dominer son adversaire.

Pourtant, lors de vos tout premiers combats, la peur pourrait vous dominer et casser votre moral. Évitez de vous inquiéter, ayez en tête que votre adversaire a aussi peur que vous. Le moral aussi s’entraîne, au fur et à mesure que les assauts s’enchaînent, vous apprendrez à vous contrôler et à adopter une pensée positive. Réveillez le challenger en vous et dominez vos peurs.

Appréhendez les efforts à fournir sur le ring

Pour le Muay Thaï en particulier, bien préparer son physique pour un match assez intense permet de changer le déroulement du combat. Les boxeurs se répartissent en plusieurs catégories en fonction de leurs poids : plumes, léger, mi-lourd ou lourd. De ce fait, un combattant peut gagner des avantages en s’approchant le plus possible de la limite de poids de sa catégorie.

Un round dure 3 minutes pour un combat de boxe thaïe, et vous allez monter sur le ring au moins cinq fois. En d’autres termes, vous allez lancer des jabs et des coups de pied pendant au moins quinze minutes. Pensez donc à travailler votre endurance pour ne pas jeter l’éponge bêtement au milieu de la confrontation.

Hydratez-vous bien, pensez à vous peser régulièrement pour ne pas sortir de votre fourche de poids idéal. N’oubliez pas, pour un combat amateur et surtout pour un combat pro, un assaut se prépare au moins un mois à l’avance.

La préparation pour votre premier combat

La préparation pour votre premier combat

Entamer un premier combat en Muay Thaï constitue un énorme défi. Cela demande beaucoup de pratique et une bonne condition physique, mais avec un bon encadrement médical et un bon coach, ce défi reste réalisable. Vous commencez tout juste à vous immerger dans le monde de la boxe thaïlandaise. Il est donc tout à fait normal de solliciter un appui total de son entraîneur pour éviter les blessures et les mauvais réflexes d’entraînement.

Gardez aussi en tête que le physique et le moral seul ne suffisent pas pour se lancer dans un combat. Vous devez aussi vous munir de bon matériel pour booster vos enchaînements. Vous n’avez pas forcément besoin des meilleurs gants, mais une bonne paire qui vous met à l’aise suffit amplement. Faites de la vérification de vos accessoires votre priorité durant votre préparation  : cela vous aidera aussi à oublier un peu le stress du combat.

Suivez ces quelques conseils, faites de votre mieux aux entraînements et gardez en tête un esprit combatif. Ainsi, vous dominerez vos peurs et vous vous offrirez les moyens pour remporter la victoire. Un bon parcours en boxe thaïe se construit peu à peu, alors ne brûlez pas les étapes. Entamer avec des défis tout simples et plus tard, qui sait, peut-être que vous serrez le nouveau champion du Muay Thaï.

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *