Muay Thaï : comment assouplir ses adducteurs ?

Muay Thaï : comment assouplir ses adducteurs ?

Certaines formes de la boxe sollicitent énormément l’usage des coups de pied. C’est notamment le cas de la boxe thaïlandaise. En plus d’être souples, les pratiquants de cette boxe doivent aussi posséder une grande puissance au niveau du bas du corps. De ce fait, ces derniers subissent un entraînement unique pour atteindre ce niveau.

Le Muay Thaï est-il un art fait pour les amateurs ? Beaucoup se posent cette question, à cause du fait que cette boxe demande une très bonne condition physique et une préparation intense. Pourtant, croyez-nous, avec les bons exercices, un peu d’huile de coude et de la persévérance, vous pourrez gravir les échelons de votre club et qui sait, peut-être même devenir un professionnel.

À quoi servent les assouplissements ?

Pour les plus expérimentés, la réponse à cette question paraît facile, mais pour ceux qui débutent, elle semble être assez floue. Lorsque deux boxeurs s’affrontent sur le ring, le plus habile des deux remporte souvent le combat. Pour pouvoir obtenir cette habileté, les boxeurs doivent faire preuve de vitesse, mais surtout de puissance et de souplesse. Afin d’obtenir ces quelques compétences, les challengers, comme les champions, doivent tout naturellement s’assouplir.

Pour qu’un combattant gagne en souplesse, il n’existe pas trente-six solutions, il doit s’entraîner et faire ce qu’on appelle du « stretching ». Et oui, en boxe il n’existe pas de solutions miracles, il faut travailler dur pour réussir à s’améliorer. Pourtant, acquérir cette souplesse reste faisable. Mettez-y du cœur, suivez nos conseils, et vous verrez que vous pouvez y arriver.

Le stretching : l’exercice des champions de la boxe thaïe

Lorsqu’on boxe, connaître un bon nombre d’enchainements et avoir de l’endurance peut aider, parfois même, ces deux atouts permettent de faire la différence. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’avoir un corps suffisamment souple booste aussi vos chances de dominer votre adversaire. Voilà pourquoi nous insistons sur l’assouplissement des adducteurs.

Le stretching se compose d’un grand nombre d’exercices qui favorisent l’assouplissement et le renforcement de certaines parties du corps. De nombreux adeptes des sports de combat et des arts martiaux négligent souvent ce type d’exercice. Pourtant, cette négligence limite les compétences de ces derniers et les expose souvent à des blessures.

Bien effectués, ces exercices accordent aux athlètes la possibilité de lancer des coups de pied bien puissant et assez haut grâce à une amplitude circulaire plus complète. Alors, laissez le sac de sable tranquille quelque instant et étirez-vous convenablement. Entraînez-vous de manière plus réfléchie ; ne travaillez pas seulement votre vitesse de frappe et votre puissance, pensez aussi à la portée de vos coups.

Les meilleurs exercices de stretching

Les meilleurs exercices de stretching

Mettre son cœur à l’ouvrage c’est bien, mais il faut aussi bien choisir ses exercices pour ne pas perdre de l’énergie et du temps futilement. Vous devez avant tout savoir qu’il existe différentes catégories de stretching, ces entraînements varient en fonction du résultat obtenu.

Étirez vos muscles avec le « stretching statique »

Aussi connue sous l’appellation « stretching de préparation », cette forme d’exercices permet de travailler la souplesse en général et l’amplitude circulaire. Spécialement pour vous qui débutez la boxe thaïe. Cette catégorie d’exercice vous aidera à mieux lancer des sidekick et des middle kicks puissants.

Comment étirer les muscles ?

Les exercices que nous vous proposons représentent les plus utilisés par les professionnels du Muay Thaï, mais aussi les plus efficaces. Optez pour des exercices contrôlés comme les étirements latéraux et le grand écart. Laissez votre corps descendre tout doucement sans trop forcer, et n’arrêtez que quand la pression au niveau des adducteurs devient insoutenable.

Enchainez avec des exercices pour le dynamisme

Pour cette suite, vous devez échauffer vos muscles pour éviter des déchirures. Les étirements dynamiques regroupent l’ensemble des mouvements avec des vitesses d’exécutions plus poussées. Pour cette partie, votre objectif sera d’ajouter à vos étirements de l’énergie afin de rendre vos coups plus percutants. Pour cela, vous devez vous tenir fléchi tout en gardant les pieds joints. Ensuite, sautez tout en écartant vos jambes les plus loin possible.

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *