Comment apprendre le Muay Thaï ?

Comment apprendre le Muay Thaï ?

Lancé à travers le monde au milieu des années 80 grâce aux nombreux ouvrages cinématographiques et des multiples compétitions internationales, le Muay thaï montre actuellement une grande notoriété. Aussi connue que la boxe anglaise, cette forme de combat suscite à ce jour l’un des plus grands nombres d’adeptes.

Apprenez aujourd’hui que la boxe thaïe n’est pas un simple sport. En plus d’être un art complet, elle vous apprend aussi à surpasser vos limites et vos faiblesses, tout en révélant votre potentiel.

Qu’est-ce que le Muay thaï ?

La boxe thaïlandaise, communément appelée Muay thaï était dans le temps un art ancestral destiné aux militaires. Ce style boxe se caractérise par l’utilisation des membres du corps comme armes. Outre les habituels coups de pied et poings, les adeptes du Muay thaï usent aussi des coudes et des genoux pour toucher certaines parties du corps de leurs adversaires. Cette particularité fait qu’on appelle cette discipline « l’art des huit membres » ou « l’art à huit membres ».

La majorité des experts s’accordent pour dire que la boxe thaïe fait partie des arts martiaux les plus efficaces du monde. On appelle nak muay celui qui pratique cet art.

Déroulement d’un combat en boxe thaïlandaise

Contrairement aux rounds de la boxe anglaise, ceux de la boxe thaïe ne comptent que 5 au lieu de 12, mais durent quand même 3 minutes aussi. Pour ceux qui regardent pour la première fois un combat thaïlandais, la surprise peut se sentir, puisque cette boxe possède des rituelles pour les moins inhabituelles. Quand les deux boxeurs arrivent sur le ring, ils saluent les entraîneurs, puis effectuent une danse traditionnelle appelée Ram Muay.

Une fois que les deux concurrents entament la confrontation, toute la salle plonge dans une ambiance bouillante et excitante, animée par une musique traditionnelle qui rythme le duel. Le combat s’arrête soit à la limite du temps imparti, soit lorsque l’un des challengers n’arrive plus à se relever.

Devenir un pro de la boxe thaïe

Devenir un pro de la boxe thaïe

Comme tous les sports de contacts, le Muay thaï demande aussi une bonne préparation physique et mentale, et cela même en dehors du haut nouveau. Pour les plus audacieux qui souhaitent se lancer dans les combats professionnels, vous devez avoir :

● Une bonne aptitude cérébrale (meilleure réaction, vivacité d’esprit, esprit tactique…),
● Une détermination à toutes épreuves,
● Des compétences techniques spécifiques (souplesse, endurance, puissance…),
● Un corps athlétique.

Une bonne compétence physique ne servira à rien si vous manquez de technique, apprenez avant tout à vous servir de votre corps. Pour débuter en boxe, il ne suffit pas de s’épuiser bêtement à l’entraînement. Exercez-vous de manière à rendre vos coups plus précis et plus puissants.

Boxer ne veut pas seulement dire lancer des uppercuts et des crochets, il faut aussi s’habituer à frapper des zones cibles comme les côtes. Ne jamais oublier qu’en dehors des K.O, vous pouvez aussi remporter l’assaut grâce aux points. Boostez votre vitesse, travaillez vos enchaînements techniques, et apprenez à encaisser.

Les équipements pour pratiquer la boxe à huit armes

Autrefois, les boxeurs se munissaient seulement de cordages pour recouvrir leurs mains. Vous l’aurez sûrement remarqué dans les films thaïlandais comme dans Hong Bak avec Tony Jaa. On pouvait aussi assister à des combats durant lesquels les bandages des combattants étaient couverts de morceaux de verre pour hausser le niveau du défi.

Depuis 1930, de nouvelles règles modélisent la boxe thaïe afin de la rendre moins dangereuse. Ainsi, les adversaires doivent se munir des accessoires suivants avant d’entamer un combat :

  • Une paire de gants de boxe : afin de protéger les poings ;
  • Un protège-dents : pour plus de protection au niveau de la mâchoire ;
  • Une coquille : qui préserve les parties intimes ;
  • Des protège-tibias : utilisés uniquement pour certaines catégories.

La boxe thaïlandaise fait partie des arts martiaux les plus complets, toutefois, elle demande une régularité sur sa pratique. Sans un entraînement quotidien, le sport ne sert à rien. Alors, enfilez vos gants, levez-vous et exécutez vos meilleurs enchaînements au sac.